Ch. 9 – À moi

Si tu arrives à cette page par accident, ceci est une histoire de Taekook avec des passages 18 ans et +

Plus de détails sur l’histoire, ici.

FanFictions BTS

Les passages sensuels ou érotiques sont indiqués entre des citrons.

Tu peux ainsi facilement les repérer et les sauter si besoin.

Je n’en ai rien à faire…

Tae est assez grand pour se débrouiller seul. Le pire qu’il pourrait arriver, c’est qu’il se fasse tuer et alors ? Il ressusciterait. La belle affaire…

Et si Han l’embrassait ?

Ça… Ça non plus, je n’en ai rien à faire…

Han parlait de baisers et de caresses… Je… Non, je… n’en ai rien… à… faire…

Je devrais peut-être y retourner… pour… pour sa protection ?

C’est mon coéquipier après tout.

Oui, absolument. Dieu ne serait pas content si je le laissais aux bras de ce gars… Dans… ses bras?

Non, Taetae !

Est-il trop tard… Est-ce qu’ils ?

Je me précipite, courant à toute allure.

Lui, dans ses bras ? Non, je ne le supporterais pas !

J’arrive devant la tente alors que Tae en sort, seul. Il me regarde de ses grands yeux écarquillés.

– Qu’est-ce que tu fais ? me demande-t-il.

– Euh… rien.

– Pourquoi es-tu essoufflé ?

– Pour rien. Je croyais que tu restais avec Han ? lui reproché-je.

– Je…

Il passe sa main dans ses cheveux. Il a ce geste mignon quand il est gêné. Mignon ? Non, je n’ai pas dit “mignon” !

– Je voulais juste te rendre jaloux, avoue-t-il.

Jaloux ? Mais oui, bien sûr !

Ça ne pouvait être que ça !

Il ne s’est jamais intéressé à ce type, il n’aime que moi !

Il ne souriait que parce qu’il pensait à moi !

C’est évident !

– Mais, ça n’a pas marché, apparemment, marmonne-t-il, tu m’as abandonné.

Abandonné ? Non ! Moi, j’ai été abandonné, je sais ce que ça fait ! Je l’ai juste… laissé derrière… je… suis parti sans lui…

Bordel, je l’ai abandonné !

– Tu as tort, Tae.

Il lève le regard vers moi, attendant un reproche.

– J’étais jaloux.

– Vraiment ? s’étonne-t-il.

– Fou de jalousie, même, parce que…

– Parce que ? joint-il ses mains en souriant.

– Parce que tu es à moi et à personne d’autre.

Hein ?

Il se met à pleurer ?

J’essayais d’être gentil là.

– Ça la chose la plus adorable que tu m’aies jamais dite, renifle-t-il.

Ah, ouf !

Il me fait sa mine d’ourson en peluche. Bon, ok… Il est un petit peu mignon, mais juste un touuuut petit peu.

Il me sourit avec amour.

Ça, c’est le Taetae que je connais.

Je regarde autour de moi, les gens s’amusent, flirtent.

– Si on faisait un tour ? lui proposé-je. Ce n’est pas comme si on allait au cirque tous les jours.

– Co… Comme un rencard ? s’illumine-t-il.

– Non, c’est juste un tour, réponds-je sèchement.

Il repasse ses doigts dans sa tignasse.

– Oui, soupiré-je, tu peux voir ça comme un rencard.

– Oh, merci, merci mille fois, Ch… Jungkook ! se rattrape-t-il.

Je tends la main vers lui et il la prend aussitôt.

J’aperçois des montgolfières, je cours dans leur direction en entraînant Tae avec moi, celui-ci me suit en riant de plaisir.

– Là, regarde, arrêté-je et en lui pointant le ciel du doigt.

Je n’aime pas beaucoup les humains, mais ils savent faire quelques trucs pas trop mal.

– Tu veux une pomme d’amour ? m’enquis-je.

– Oh oui, ça à l’air bon !

Je le traine devant le stand de friandises.

– Une pomme d’amour, svp, humaine, hum, svp, madame.

Tae pouffe de rire. Je paye et la lui tends. Il me regarde comme si je lui avais offert le Saint- Graal. Il croque dedans avec plaisir.

– Tu n’en veux pas, toi ? me demande-t-il.

– Je suis trop grand pour manger des bonbons !

Il prend un autre morceau, en pleine extase.

Finalement… ça a l’air bon.

Il me sourit et me la tend :

– Vas-y, une toute petite bouchée.

L’ange de la tentation !

Je croque dedans.

Hum, encore.

J’ai toujours adoré les pommes, mais son enrobage est une vraie tuerie !

Du sucre caramélisé tombe sur la main de Tae. Je la lèche pour le récupérer. Je sens Taehyung se raidir à mon contact. Lorsque je lève la tête, il est aussi rouge que la pomme.

Je lui fais tellement d’effet ! Je suis bien trop hot !

Nous assistons au spectacle. Il est plutôt cool : des acrobates, des animaux, des clowns…

Taetae est particulièrement amusé par un numéro avec des petits chiens déguisés en lions. Je ne l’ai jamais vu aussi heureux, aussi épanoui.

– Ça te plait ? lui chuchoté-je.

Il me regarde en souriant, les yeux brillants :

– C’est d’être avec toi qui me plait.

Il glisse sa main contre la mienne, j’accepte gentiment de la prendre. L’extrémité de mes doigts entre en contact avec son poignet, j’y sens son pouls s’accélérer.

On mange ensuite un morceau, face à face.

Étrangement son visage ne me donne plus envie de déglutir.

Après le repas, on fait un tour de chaises volantes. Je suis malade. Je préfère ne pas trop m’attarder sur cette scène…

À l’intérieur d’une tente, je joue à un vrai jeu d’homme fort : je tape avec un gros marteau pour atteindre une cloche et la faire sonner. Avec ma force surnaturelle, j’y arrive sans aucun mal et offre gracieusement le ballon gagné à Tae qui applaudit à tout rompre.

C’est alors que devant un autre stand, je la vois : une peluche de lapin !

J’adore les lapins !

Y a-t-il quelque chose de plus adorable dans le royaume humain que des lapins ?

Je dois lancer des anneaux autour d’un bâton.

Je peux le faire, ça à l’air facile.

Oh, trop fort…

Zut, encore trop fort…

Mais ce n’est pas vrai !

IL ME FAUT CETTE PELUCHE !

– Je vais essayer, me pousse délicatement Tae, plus tu t’énerveras, plus ce sera difficile.

– Je veux le lapin là, pointé-je du doigt.

– Oui, je sais, sourit-il, tu adores les lapins.

Tae se concentre.

Oh, juste à côté !

Oh, encore plus près.

La troisième sera la bonne.

Oui, réussi ! Yéééé !

– Tu as gagné ! m’enthousiasmé-je.

J’ai presque envie de le prendre dans mes bras… presque.

– Non, désolé, dit le forain, il faut que l’anneau descende juste en bas du socle.

– Vous vous fichez de nous, le réponds-je, le socle est plus grand que l’anneau !

– Donnez-nous cette peluche, ordonne Tae.

Le regard froid, l’aura menaçante, le démon en lui se fait sentir. Le forain est écrasé par sa présence, tremble devant lui :

– Te… Tenez, Monsieur.

Il lui arrache des mains puis me la tend en souriant :

– Tiens, mon adoré.

– Oh !

Je suis super heureux !

C’est… C’est nouveau pour moi, je n’ai jamais vraiment été heureux… à part, quelques fois… avec… lui.

Il me regarde, son sourire a tout d’un coup disparu, son visage est devenu sérieux, il fait un pas vers moi, ses lèvres sont maintenant si près des siennes.

Je serre ma peluche contre moi, fermant les yeux.

– Je l’ai trouvé ! crie une voix derrière moi.

Je me retourne et Namjoon vient jusqu’à moi.

– J’ai, répète-t-il, essoufflé, j’ai trouvé Yoongi !

Voici la troisième vidéo  :

N’oubliez pas de vous abonner pour ne rien manquer ?  :

4 Comments

  1. Marie-Christine

    Alors là, j’adore. Pourtant je préfère Jikook que taekook mais ce roman est passionnant, bravo et merci.

    Reply
    • nymlily

      Je préfère le Jikook aussi. Ma prochaine série sera un Jikook/TaeGi/Namjin. ^^

      Reply
  2. Ophélie

    Bon alors, Namjoon, c’était pas le bon moment là… ??? Sinon trop cute cet épisode, contente de voir qu’il y a du progrès entre ces deux-là ! ?

    Reply
    • nymlily

      Bon, quand on voit la vidéo, Namjoon est si mignon qu’on lui pardonne. ?

      Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *