Ch. 26 – THE câlin

Si tu arrives à cette page par accident, ceci est une histoire de Taekook avec des passages 18 ans et +

Plus de détails sur l’histoire, ici.

FanFictions BTS

Les passages sensuels ou érotiques sont indiqués entre des citrons.

Tu peux ainsi facilement les repérer et les sauter si besoin.

Je rappelle que nous sommes dans une histoire 18 ans et +, les scènes de sexe, si vous ne voulez pas ou ne devez pas les lire, sont encadrées par des citrons.

Bonne lecture ! 

– C’est une plaisanterie, j’espère ?

– Non, pourquoi Yoongi ?

– Donc ça, là, c’est notre chalet, celui pour Dieu, Lucifer, Jimin, Chris, Namjoon et moi ? pointe-t-il du doigt la cahute.

-          Donc ça, là, c'est notre chalet, celui pour Dieu, Lucifer, Jimin, Chris, Namjoon et moi ? pointe-t-il du doigt la cahute

– Elle ne paye pas de mine, précisé-je, mais il parait qu’elle est très confortable.

– Et ça ! C’est le chalet pour Tae et toi ?

-          Et ça ! C'est le chalet pour Tae et toi ?

Il comportait un foyer pour se blottir devant le feu, une magnifique véranda pour admirer la vue sur la forêt et la montagne en amoureux, ainsi qu’une piscine intérieure pour batifoler dans l’eau.

Sérieux de quoi il se plaint celui-là ? Déjà qu’il vit dans notre appartement…

– Ce sont les deux seuls qui restaient à disposition. En plus, elles sont côte à côte.

– On n’a qu’à échanger, propose Jimin aussitôt approuvé par Yoongi.

– Ben, c’est moi qui paye tout de même, râlé-je.

– Excuse-moi, s’offusque Lucifer, mais tu crois qu’il vient d’où ton « argent de poche » ?

En fait, je ne me suis jamais posé la question.

– On ne l’imprime pas, tu sais ? C’est moi qui grâce à mes divers investissements subviens aux besoins de tout ange ou démon en mission sur terre.

– Ah bon ?

Donc, finalement, c’est son argent ?

– Le chalet a l’air assez grand pour nous tous, concilie Jin.

– Ben, c’est que je voulais être seul avec mon amoureux, boudé-je un peu.

– Oh, je vois ! sourit Jin ravi, dans ce cas ce… hum… chalet…

– « Cabane », corrige Jimin.

– Ce chalet, juge Jin, sera très bien pour nous. Vous, allez vous amuser en amoureux. Allez!

Je prends Tae par la main et cours vers l’immense demeure avant qu’ils ne changent d’avis.

Mon plan « THE câlin » comprend 3 étapes :

1- Moment confidences auprès du feu pour nous rapprocher sentimentalement.

2- Piscine pour que Tae me voie cheveux mouillés, me trouve trop sexy, et ait envie de moi.

3- Chambre pour lui faire l’amour toute la nuit.

Oui, excellent plan !

– Alors, qu’est-ce qu’on fait ? me demande Tae.

– On pourrait discuter, parler de nos sentiments.

Bouche bée, il s’assit dans le canapé, près du foyer sans me quitter des yeux.

Je m’installe aussi, regarde le feu, pose mon menton dans ma main, prends un air grave et sexy (je me suis entrainé un bon moment devant le miroir).

– Je t’ai trouvé vraiment cool quand tu as parlé de comment tu comptais régner sur le Paradis, avec responsabilité, commencé-je. Tu as raison, nous devons intervenir en cas de problème.

– Si quelqu’un souffre, nous devons l’aider qu’il soit en Enfer ou au Paradis. Ce qui t’est arrivé ne doit pas se reproduire.

C’est moi qui devais le bouleverser, pas lui !

– Au lieu de ce que je règne sur mon Royaume et toi sur le tien, proposé-je, nous devrions gouverner ensemble sur les deux.

Il me sourit. C’est bien, c’est encourageant, continue dans cette voie, JK.

– On pourrait ainsi veiller à donner plus de liberté aux anges, leur rendre leur vie moins ennuyeuse, mais aussi à ce que les démons ne puissent pas faire non plus n’importe quoi. Nous prendrons les décisions ensemble.

– Et où vivrons-nous ?

– Nous posséderons deux demeures, une dans chaque royaume et passerons de l’un à l’autre suivant ce que nous aurons à gérer.

Le voyage étant pour nous quasi instantané, nous n’aurons aucun problème à le faire.

– Une fois notre régime bien établi, continué-je, nous pourrons déléguer et avoir plus de temps pour nous.

– Pour fonder une famille ?

– Oui, pour… attends, quoi ?

Il me regarde en riant.

– Tu me proposes de vivre avec toi, reprend Tae, de passer ma vie avec toi, de travailler avec toi, alors j’imagine, qu’un jour, j’aurais une famille avec toi ?

Oui, mais, enfin, on est deux gars…

– Je pense, continue-t-il, que nous pourrions adopter un petit ange et un petit démon que nous élèverions ensemble afin de renforcer les liens entre les deux royaumes tout en prenant compte de leurs différences.

Il a l’air d’y avoir longuement réfléchi.

– Ça me semble bien, hésité-je, mais…

– Oui ?

– Je veux te garder pour moi seul encore un petit moment.

– Un petit moment ?

– Une cinquantaine d’années ?

Il rit de nouveau.

– Il nous faudra au moins ça pour unir nos royaumes, approuve-t-il.

– Mais, on ne fera pas que travailler ! précisé-je aussitôt. On prendra du temps pour nous.

– Et qu’est-ce qu’on fera de ce temps ? me demande-t-il d’un ton coquin.

– Des tas de choses, réponds-je sur le même ton.

Je pense que c’est le signal pour l’étape 2.

– Mais, je n’ai pas de maillot de bain, s’attriste Tae devant la piscine intérieure.

– Ce n’est pas un problème.

Je me mets nu devant lui. Je voulais prendre un air désinvolte et sûr de moi, complètement cool et sexy, mais j’avoue que je me sens super vulnérable.

– T’es tellement hot ! brûle-t-il de désir.

Ah ben d’un coup, ça va mieux !

Je plonge dans la piscine, tête sous l’eau, et remonte brusquement, les gouttes ruisselant sur mon torse, passant ma main dans les cheveux pour les remettre en arrière.

Il se déshabille et me rejoint aussitôt.

Rar, c’est vrai que cheveux mouillés, c’est sexy.

Il m’embrasse langoureusement.

 

– Début

Je glisse ma main dans son dos jusqu’à sa fesse puis le soulève, il entoure instantanément ses jambes autour de ma taille.

J’enfonce un doigt en lui, il se met à gémir.

– Je te veux, Jungkook, je te veux tellement !

Marre de l’étape 2, on passe direct à la 3 !

Je le porte jusqu’au lit, sans quitter sa bouche, et l’y pose délicatement.

On a déjà eu du sexe, mais il est mon amoureux à présent, je me dois de lui faire l’amour.

Il faut que je reste calme, mais pas trop non plus.

Je le retourne, assis. Je passe une main dans ses cheveux lentement, sensuellement, puis embrasse son cou, ses épaules, son dos.

Comment des choses aussi simples peuvent m’exciter autant ?

Je reviens à sa nuque, j’ai envie de le mordre.

Reste calme, Jungkook.

Il tend son bras en arrière, m’attrapant l’arrière de ma tête pour ramener mes lèvres sur les siennes. J’en deviens avide.

Je l’embrasse tant que je le renverse sur le lit, je me place au-dessus de lui, frotte mon érection contre la sienne. Il se remet à gémir. J’aime tant quand il fait ça, savoir que c’est moi qui lui donne du plaisir !

Je me frotte encore et encore. J’ai envie d’aller plus vite, mais j’ai trop peur de jouir.

Je le retourne.

Je ramène son bassin vers moi.

Il se laisse faire, totalement à ma merci.

Non, Jungkook, garde le contrôle.

Oui, mais j’ai trop envie de le baiser !

– Je t’aime.

Ses trois mots me font reprendre mes esprits. Je le remets face à moi pour le regarder dans les yeux.

– Dis-le-moi encore, exigé-je.

– Je t’aime !

Mon cœur bat la chamane, ce n’est plus seulement mon corps qui le désire, mais toute mon âme.

Je l’embrasse de nouveau, enflammé, ma main entrelaçant la sienne. J’entre en lui en un cri rauque.

C’est différent, je ne le domine pas… Je… Je ne fais qu’un avec lui… On est égaux, on est ensemble…

Je veux être avec lui pour toujours, toujours !

Je m’affole. J’ai l’impression que je vais pleurer. Je panique.

Tae me pousse alors par les épaules, me renversant et passe au-dessus moi. Il entre en moi.

Je ressens une douleur, mais elle laisse aussitôt place au plaisir.

Je m’abandonne à lui. Une nouvelle fois, il prend soin de moi, veille sur moi.

Il me couvre de baisers, il me couvre de caresses, sans cesser de me prendre.

– Hyung, larmoyé-je.

Je regarde ses yeux à la fois enflammés de désir et illuminés de tendresse :

– Je t’aime, répète-t-il.

J’entoure son cou de mes bras, pose ma joue sur son épaule, ferme les yeux, savourant avec extase chacun de ses mouvements jusqu’à ne plus en pouvoir. Je jouis le premier, mais mon cri l’excite tant qu’il accélère frénétiquement jusqu’à exploser en moi.

– Fin

Tae s’assoit, appuyé contre le mur, pour reprendre son souffle. Il m’enlace pour me ramener vers lui. Je pose ma tête sur son épaule, satisfait. Ce n’est pas tout à fait comme je l’imaginais, mais c’est peut-être encore mieux.

Je suis à lui et il est à moi, tout le reste n’a aucune importance.

N’oubliez pas de vous abonner pour ne rien manquer

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *