Ch. 17 – Ange et démon

Si tu arrives à cette page par accident, ceci est une histoire de Taekook avec des passages 18 ans et +

Plus de détails sur l’histoire, ici.

FanFictions BTS

Malgré qu’elle soit ma mère biologique, elle m’avait méprisé dès le début. Son fils, son «angelot» avait toujours été Taehyung. Pris d’un doute, j’ouvris les ailes.

Elles étaient blanches…

J’étais un ange…

Je me rappelai alors les paroles du génie : « Le vœu ne fait que réaliser le souhait le plus cher d’un individu. »

Mon vœu le plus cher ?

Je compris alors…

Nous n’avions jamais été échangés.

J’ai grandi au Paradis auprès de…

– Maman ?

Je ne pus retenir mes larmes et pour la toute première fois de mes 200 années d’existence, elle me prit dans ses bras.

– Mais qu’y a-t-il mon angelot ?

– Rien… Tout va bien… Maman.

Je sentis la chaleur de son âme, son amour pour moi.

Enfin… Enfin, elle m’aimait.

Je m’écartai, essuyant mes larmes.

– Mais… Et Taehyung ?

– De qui parles-tu ? sourit-elle.

– De… Du fils d’Azazel.

– Oh, grimaça-t-elle, « V » ?

– L’armée est prête mon chéri, ne t’inquiète pas, nous le détruirons une fois pour toutes.

– Le détruire ?

– Le Chaos anéantira ce démon infâme !

Démon ?

Bien sûr, si je suis un ange, il est un démon.

– « Infâme » ? Ce n’est tout de même peut-être pas le terme approprié…

– Tu as bien raison, mon angelot, ce mot est bien trop doux pour un être qui a détruit la totalité de l’humanité.

– De… Quoi ?

– Les humains étaient certes des êtres inférieurs, mais ils ne méritaient pas l’extermination complète.

– Im… Impossible… Dieu ne l’aurait pas permis !

– Mais, voyons, mon chéri, tu sais bien que ton hyung a été anéanti il y a près de 50 ans.

– Non, je…

Je m’envolai aussitôt pour me poser sur terre.

Notre si joli quartier était dévasté. J’étais entouré de carcasses de voitures et d’immeubles en ruine. Les seules traces de vie venaient des arbres et végétaux qui poussaient çà et là, profitant de l’absence humaine.

Comment ça a pu devenir ainsi ?

– Mais que fais-tu ici, mon agneau ?

Je me retournai et le vis : Taehyung. Un air malfaisant, des ailes noires, une aura des plus sombres.

– C’est très dangereux de te promener sans ton escorte, sans ton armée.

– Taehyung ?

Son visage s’empourpra d’une colère intense.

– Comment oses-tu utiliser le nom que m’avait donné ma mère, insecte répugnant ! Je vais te tuer, t’anéantir, t’envoyer dans le Chaos pour que plus jamais tu ne te régénères et pourrisses mon existence !

Voilà, c’est là que j’en suis, ici et maintenant.

Taehyung m’a maintes fois expliqué que Dieu avait échangé nos places pour éviter que les anges et démons continuent leur guerre, mais… Moi, je ne voyais que le sort qui m’était réservé… Jamais, je n’avais pensé réellement que cela avait tout changé.

– Quoi, tu ne fuis pas ? sourit-il en coin. Tu ne vas pas te réfugier dans les jupes de ta « maman » ? Tu es moins lâche que je ne l’aurais cru.

– Une paix est toujours possible, lui criais-je, nous pouvons devenir amis !

Il éclata de rire :

– Il n’y a bien qu’un ange pour avoir des idées pareilles ! Mon plan est tout autre. J’anéantis ton royaume de tous les anges comme je l’ai fait avec les humains et je m’y installe en tant que roi. Mais, ne t’inquiète pas, mon joli, je laisserai ta mère en vie. J’ai toujours voulu avoir mon esclave personnelle.

– Une esclave ?

– Il faut bien qu’elle paye pour avoir tué ma mère, une éternité de servitude est la moindre des choses.

– Elle a tué ta mère ?

– Et mon père a tué le tien. J’ai donc tué ton Jin adoré. C’est marrant, tout le monde me félicite d’avoir tué « Dieu », mais moi, je voulais juste anéantir ton hyung. Alors, pour te venger, tu as tué Lucifer. Ce n’était vraiment pas gentil ça. Tu sais bien que lui et moi étions « très très » proches… Du coup, j’ai cassé tous tes jouets, indiqua-t-il en écartant les bras pour montrer le monde dévasté des humains. C’est comme ça qu’on fonctionne entre nous.

La haine appelle la haine. Nous n’avons fait que nous détruire l’un l’autre.

Mon Taehyung a passé sa vie à m’aimer, à me protéger, à me réconforter et, pourtant, je lui ai dit que c’était un « démon ». Je vois bien maintenant, ce qu’il aurait été, s’il était devenu un vrai démon. Le mien est… un ange… mon ange.

– Alors, quoi ? Tu ne m’attaques pas ? s’impatiente V.

– Je ne te ferai jamais de mal. Anéantis-moi si tu veux, je ne fuirais pas.

– Attends quoi ? C’est quoi cette stratégie à la noix ? Tu essayes de faire naitre un petit peu de compassion dans mon cœur démoniaque ?

Il met une main devant lui, tourne sa paume vers ciel et une boule d’un noir intense se forme au-dessus de celle-ci.

Le Chaos…

– Je veux que tout finisse, me lamenté-je.

– Je peux te faire ce cadeau, mon agneau, tout sera bientôt totalement fini pour toi.

Je veux sortir de ce cauchemar, je veux retrouver Taehyung, mon ange à moi… Plus que tout au monde…

Tae, je suis tellement désolé.

Je suis à nouveau dans le Tiki-Bar, le génie me saute dessus et me plaque contre le mur :

– Qu’es-tu ? crie-t-il. Comment ton vœu le plus cher a pu me tuer ?

– Pas seulement toi, ne pus-je retenir mes larmes, mais toutes les créatures de la terre.

– Lâche-le ! lui serre le bras Tae.

Je tombe sur le sol, Taehyung m’enlace. Je me cramponne à lui.

– Chéri ? s’inquiète-t-il.

– Mon ange.

Je trouve sa bouche et l’embrasse tendrement, lui qui est si gentil, lui qui est si doux.

– Ça va, boss ? intervient le barman.

Changbin lève la main en signe d’accalmie. L’employé s’éloigne.

– Je crois qu’il serait plus prudent de reprendre ton vœu.

– Que s’est-il passé ? demande Yoongi.

– Heureusement que ton souhait le plus cher a changé, me dit le génie au lieu de répondre au chasseur, car, disparu, je ne pouvais plus rien faire.

– Ton souhait le plus cher ? répète Tae.

– Que tout redevienne comme avant, que tu redeviennes comme avant, que je sois à nouveau auprès de toi.

Il essuie mes larmes sur mes joues, sans rien demander, mais je n’ai pas le cœur à m’expliquer davantage.

J’essaye de faire le tri dans mes pensées.

– Je comprends mieux à présent, avoué-je, I.N. est dans ce tableau, pas par ta faute, mais parce qu’il se cache, il se cache de la vie que tu lui as offerte. Aide l’humain qui t’a délivré en reprenant son vœu.

Changbin hoche la tête.

De retour au musée, Changbin s’adresse à I.N. dans la toile. Son ton est réconfortant, presque paternel. Il a visiblement de l’affection pour lui.

– Ma famille s’est déchirée à cause de l’argent, explique I.N. Je passe ma vie à mener des activités desquelles je ne retire aucun plaisir avec des gens que je déteste. Un jeune garçon a été massacré dans ma propre demeure. Alors, oui, je… Je voulais fuir tout ça…

– Je peux reprendre ton vœu, lui dit doucement Changbin.

– Redeviendra-t-il pauvre ? demande Yoongi.

– Non, ça fait trop longtemps, souhait et réalité se sont trop entremêlés, mais quoi qu’il souhaite à partir de maintenant, cela n’aura plus aucun effet.

– Tu peux encore changer tout ça, I.N., lui dis-je, tu peux recoller les morceaux avec ta famille. Ce musée, ton manoir, ta fortune, tout cela n’a aucune importance.

Je prends la main de Tae :

– La seule chose qui compte, ce sont les gens que tu aimes.

Tae me regarde tendrement, plein d’espoir.

– Peut-être accepteraient-ils de faire une partie de pêche, propose le génie d’un air encourageant.

Le garçon sourit à son tour.

– Je ne le saurais pas, si je ne leur demande pas.

Il fait un signe de tête à Changbin qui reprend le souhait, I.N. sort du tableau. Le jeune homme, reconnaissant, se réfugie dans ses bras. Le génie, d’abord surpris, l’enlace à son tour.

– En tous cas, constaté-je, il semblerait que tu as au moins un véritable ami.

– C’est vrai, sourit I.N. à Changbin.

– Bon, bien, toussote Yoongi, je ne te tuerais pas, génie, si tu promets de prendre ta retraite pour de vrai et ne plus jamais réaliser aucun vœu.

– Après ce qui vient de se passer, me fixe-t-il, aucun risque.

– Merci, merci infiniment, s’incline I.N., je ne pourrais jamais assez vous remercier !

– Peut-être pourrais-tu nous révéler enfin qui portait un masque de cheval à ta soirée, propose Yoongi.

– Oh oui, bien sûr, c’est la plus grande fortune de la cité, il est très populaire dans notre milieu et est invité à tous les évènements. Il s’appelle : « J-Hope ».

– J-Hope ? me chuchote Taehyung, mais… N’est-ce pas le nom humain de Lucifer ?

Voici la 6e vidéo  :

N’oubliez pas de vous abonner pour ne rien manquer ?  :

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *